Accéder au fil RSS Envoyer à un ami Imprimer

Optimiser l'éclairage public

Lettre n° 1034 du 12 mars 2015

Comment dimensionner l'éclairage public dans la commune pour éclairer suffisamment sans sur-­consommer ? De quels cycles d'entretien tenir compte pour calculer l'amortissement de son installation ? Le Guide de l'éclairage public 2015, que vient de publier l'Association française de l'éclairage, apporte des réponses et des conseils.

Pour éclairer efficacement les voies publiques, les communes peuvent se référer à une norme NF EN 13201 publiée en 2005. Depuis plusieurs années, des experts européens travaillent à sa révision. L’objectif est d’intégrer dans ce référentiel des points devenus incontournables pour tout maître d'ouvrage public : ne pas éclairer davantage que nécessaire (pour des motifs économiques et environnementaux), intégrer dans le parc de luminaires des éclairages à LED, mieux définir les cycles d'entretien tenant compte des progrès en performance des luminaires (consommation électrique, durée de vie).
Quelques mois avant la publication officielle de la nouvelle norme (attendue d'ici la fin de l'année), l'Association française de l'éclairage (AFE), qui a participé à sa refonte, publie un Guide de l'éclairage public 2015 qui en fournit un mode d'emploi opérationnel. Principal intérêt : permettre aux communes d'adapter leur éclairage (parfois à la baisse) au contexte local afin de bien éclairer tout en respectant les exigences fixées par la norme (bien que ce ne soit pas une obligation, cette conformité mettra la commune à l'abri si un usager accidenté invoque un défaut d'éclairage public).

Une installation adaptée à chaque voie

La méthode consiste, pour chaque type de voie, à identifier sa configuration (chaussée unique ou séparée), les vitesses pratiquées, les caractéristiques du trafic (catégories d'usagers, densité de circulation), l'ambiance lumineuse (éclairage alentour) et la charge mentale des usagers (quelle concentration nécessite la conduite à cet endroit ?). À chacune de ces caractéristiques correspond un coefficient (que la commune pourra relever au moyen d'un tableau figurant dans le guide). Toutes les valeurs ainsi obtenues se multiplient entre elles pour obtenir un coefficient global. La commune n'a plus qu'à reporter cette note finale sur un graphique, figurant également dans le guide, pour découvrir quel éclairage correspond exactement à la situation qu'elle vient de décrire.
À ce stade, l'AFE ne recommande pas un niveau d'éclairage mais elle laisse le choix à la commune entre trois valeurs : un seuil d'éclairage en dessous duquel il ne faut pas descendre, un niveau intermédiaire dit « ciblé », et un maximum. Quel que soit le choix de la commune parmi ces trois possibilités, toutes respectent les exigences de la future norme (plage d'intensité lumineuse comprise entre 0 et 2 candélas/m²). En outre, l'AFE propose d'affiner ces valeurs selon les conditions de luminosité (ce qui permettra d'éclairer moins à certaines heures par exemple). Grâce à cette méthode, la commune choisira, pour chaque voie, le type de luminaire approprié en délivrant une puissance d'éclairage adaptée aux circonstances. Par ailleurs, le guide décline cette méthode pour des portions de voirie atypiques : voies piétonnes ou cyclistes, carrefours giratoires, voies des bourgs, villages et hameaux ruraux.

Une maintenance maîtrisée

La seconde partie du guide aidera les communes à maîtriser les cycles de maintenance de leurs éclairages. Jusqu'à présent, la plupart des collectivités remplaçait les lampes aux intervalles préconisés par les fabricants ou en cas de défaillance. La méthode que propose l'AFE permet de tenir compte des facteurs de dépréciation des performances du luminaire dans le temps (encrassement, vieillissement, étanchéité) pour déterminer quel cycle de maintenance préventive choisir : 2, 3 ou 4 ans. En effet, comme le luminaire perd en efficacité avec le temps, il convient de prévoir dès le départ un surcroît de puissance lumineuse qui permettra d'éclairer correctement jusqu'à l'échéance choisie.
Le guide explique comment calculer cette compensation nécessaire. Par exemple, pour une installation de 10 lux affectée d'un facteur de dépréciation de 0,8, il faudra installer 12,5 lux pour maintenir son niveau de performance. Ce qui signifie accepter d'emblée une consommation électrique supérieure. Dès lors, la commune sera en mesure d'arbitrer : compte tenu des tarifs de l'électricité et des facteurs de dépréciation désormais connus, est-il préférable d'allonger ou au contraire de raccourcir les cycles de maintenance préventive ? Le guide aidera le maître d'ouvrage à déterminer cet équilibre économique au cas par cas. À noter que cette méthode est appliquée pour la première fois aux LED dont les durées de vie exceptionnelles (jusqu'à 100 000 heures de fonctionnement) ne signifient pas qu'elles soient sans entretien.

Guide de l’éclairage public 2015, Lux Editions, disponible en version web (65 € HT) ou papier (80 € HT), à commander auprès de l'AFE (www.afe-eclairage.fr).


Jean-Philippe ARROUET

le 12 mars 2015 - n°1034 de Techniques Aménagement Développement Durable

Imprimer Envoyer à un ami Accéder au fil RSS

RETOUR A LA PAGE PRÉCÉDENTE
 
 
 
 
Territoria
 

Vient de paraître
5 ème édition
  

Mise à jour au 1er mars 2019  

La procédure disciplinaire dans la fonction publique territoriale

Francis Mallol, Kaira Bouderbali

- Les comportements répréhensibles et les fautes sanctionnables

- Quand et comment sanctionner ?

- Contrôles des sanctions et droits de la défense

- Maîtriser les notions de faute, d’insuffisance professionnelle et d’obligations de moralité

- Prévenir et répondre aux comportements : utilisation fautive d’internet, violation des principes de neutralité et laïcité, influence des sectes, harcèlements...

Indispensable pour maîtriser toutes les étapes de la procédure dans un domaine sensible

5 ème édition - mars 2019
432 pages – ISBN : 2-905529-69-5
65 € TTC port compris

 

Nouveau  

Première édition - avril 2019  

Le guide pratique des marchés de maîtrise d’œuvre

Ludovic Vigreux, Kevin Thuilliez

- Les dispositions réglementaires indispensables

- Les règles de passation : procédures adaptée, formalisée

- Phases de conception et de réalisation : les éléments de mission de maîtrise d’œuvre

- Les honoraires : primes, concours, forfait

- Passation du contrat de travaux et seuils de tolérance

- Engagements, responsabilités et contentieux

- Propriété intellectuelle.

Le guide s’enrichit de plusieurs documents téléchargeables sur le site des Editions Sorman pour faciliter et sécuriser les procédures.

1 ère édition - avril 2019
92 pages – ISBN : 2-905529-68-7
47 € TTC port compris
Version PDF : 33 € TTC

 

Nouvelle édition – mai 2018  

Protéger les chemins ruraux

Francis Pian

Au sommaire

- Définir un chemin rural, fixer son emprise ; les éléments constitutifs, la procédure de bornage

- Créer, incorporer, modifier un chemin rural

- Protéger et conserver les chemins ruraux : les pouvoirs du maire.

- Comment les entretenir ? Les obligations de la commune ; faire respecter les servitudes ; les travaux occasionnés

- La disparition des chemins ruraux : intégration dans le domaine public, vente, désaffectation, prescription acquisitive

- Quelles ressources leur consacrer ? les interventions des pouvoirs publics et du secteur privé, les taxes.

Des extraits des textes officiels, de jurisprudence, des modèles de délibérations et d’arrêtés complètent chaque chapitre.

3e édition - mai 2018
160 pages - ISBN : 2-905529-67-9
Prix : 39,50 euros/TTC, port compris

 

Nouveau  

Le manuel de l’administrateur local

Le manuel de l’administrateur local

Francis Mallol

Au sommaire :
- Elaborer un acte administratif et assurer la sécurité juridique
- Identifier les autorités compétentes
- Associer le public et traiter efficacement ses demandes
- Motiver ses décisions
- Gérer les décisions implicites
- Eliminer les actes administratifs
- Répondre aux demandes de communication des documents administratifs
- Régler les différends ente l’administration locale et le public.

Un guide indispensable pour sécuriser ses décisions et le traitement de ses actes.
Un index alphabétique analytique facilite les recherches.


1ère édition - mars 2018
416 pages - ISBN : 2-905529-66-0
Prix : 69,50 euros/TTC, port compris

 

Nouveau  

SÉCURISER
L'EXÉCUTION DES MAPA

Le guide pratique de l'exécution d’un marché à procédure adaptée

Ludovic Vigreux – Kévin Thuilliez

- Gestion de la sous-traitance
- Modifier les contrats en cours d’exécution
- Bien gérer les avances, acomptes, garanties, cessions de créances
- Agir lorsque le titulaire est en difficulté financière
- Mise en demeure et pénalités
- Réception et documents à fournir après l’exécution
- Résilier un marché
- Parfait achèvement et garantie décennale
- Le protocole transactionnel
- Archiver les marchés publics.

En annexe, des documents types téléchargeables pour accompagner l'acheteur et sécuriser ses procédures.


1ère édition - mars 2018
100 pages - ISBN : 2-905529-65-2
Prix : 46 euros/TTC, port compris
Version PDF : 34 euros/TTC.

 

MARCHÉS À PROCÉDURE ADAPTÉE

Le guide pratique de la passation
Le guide pratique de la passation d’un marché à procédure adaptée

- Définir et estimer ses besoins,
- Choisir et pondérer les critères
- Maîtriser les règles de publicité
- Rédiger les pièces du marché

- Négocier avec les candidats et achever la procédure
- Les cas particuliers des achats inférieurs à 25 000 € et des marchés de maîtrise d’oeuvre.
Réussir la passation d'un MAPA répondant aux besoins de la collectivité dans le respect des deniers publics.


En annexe, des documents types téléchargeables pour accompagner l'acheteur et sécuriser ses procédures.


Ludovic Vigreux – Kévin Thuilliez
1ère édition - mars 2017
100 pages - ISBN : 2-905529-64-4
Prix : 48 euros/TTC, port compris
Version PDF : 34 euros/TTC.

 

OFFRE DÉCOUVERTE

Bénéficier gratuitement d'informations exclusives sans engagement de votre part